La Patagonie chilienne par la Carretera Austral

 

Après avoir goûté les joies de la Ruta 40, nous quittons Esquel et la Trochita pour repasser au Chili et tester le ripio de la Carretera Austral...Pour se mettre en condition, on commence par 150 kms dont 34 asphaltés, de route de liaison.

019-austral

021-austral

Au poste frontière Argentin, nous rencontrons Marcus, un brésilien voyageant seul, et entrons au Chili ensemble.

022-austral

028-austral

Il fait un temps superbe.
Lac saphir,

029-austral

forêt d'émeraude,

038-austral

maisonnettes en bois,

037-austral

Oh mais c'est plein de petits bijoux ici aussi.
J'arrive presque à oublier le ripio.
Définition du ripio... Cailloux + sable, plus ou moins épais, plus ou moins damé, ça dépend du traffic, avec ou sans trous, ça dépend de la pluie.

076-austral

On voit des dizaines d'auto-stoppeurs, sur cette fameuse Carretera Austral, parfois au milieu de nulle part. Le matin et le soir, on les retrouve en grappes à l'entrée et sortie des villages. La plupart sont chiliens ou argentins, car ce sont leurs grandes vacances jusqu'à fin février. Mais beaucoup sont israelites. En discutant avec eux, on apprend qu'une fois terminé leurs 3 ans de service militaire, ils travaillent comme des fous pendant 6 mois à 1 an et partent ensuite, durant quelques mois, pour " décompresser ". Leur destination première favorite, Argentine/ Chili, en second, le Sud-Est asiatique, c'est sauvage, bon marché, avec de grands espaces... Et beaucoup plus sûrs et accueillants que les pays limitrophes d'Israël.

040-austral

Exemple de "décompressage", plongeon du haut du pont !

055-austral

056-austral

Le ciel se couvre, la température chute, le lac Yelcho est d'un noir d'encre.

082-austral

089-austral

Ambiance spectrale.

103-austral

Nous arrivons à Santa Lucia, minuscule village de 200 âmes, et son adorable église miniature en bois. On décide de dormir dans la petite hospedaje, qu'on aperçoit derrière l'église.

100-austral

Marcus continue sa route.

098-austral

Le matin, je cuisine des oeufs brouillés sur l'antique cuisinière à bois qui chauffe également toute la maison.

104-austral

Accrochés au mur la panoplie du parfait gaucho.

105-austral

108-austral

Ca parait dingue, mais la Carretera Austral qui va de Puerto Montt à Villa O'Higgins soit environ 1240 kms a été commencée en 1976 et inaugurée en 1986 !!! Grâce à Augusto Pinochet. Elle permet de relier entre elles les régions et les villages les plus reculés du Chili. Avant il n'y avait RIEN ! Il fallait passer par l'Argentine. Travail titanesque, traversée de fjords, de cols, et perçage de roche glacière.
Chaque année le gouvernement en pave des petits morceaux...les plus optimistes, pensent que tout sera asphalté en 2015... d'autres disent, dans 10 ans.
Dépêchez vous de venir les fêlés de la piste, pour goûter au " Que du bonheur".

109-austral

113-austral

Cette région ressemble à la rain forest du Costa Rica avec ses feuilles géantes. Celles-ci ont des fleurs.

128-austral

190-austral

Et Il y a des variètés, mâle et femelle.

133-austral

245-austral

5 heures de pistes sous la pluie, ça suffit pour aujourd'hui, on se cherche un toit pour la nuit. Les hospedajes sont très vite prises d'assaut par les backpackers malchanceux qui n'ont pas trouvé de véhicule pour les emmener plus loin.
Laurent profite de l'internet pour mettre à jour le site,

134-austral

pendant que je regarde tomber la pluie sur le lac de Puyuhuapi.

136-austral

Nous reprenons la route avec le soleil,

138-austral

153-austral

Jusqu'au Parc National Queulat et son glacier.

185-austral

193-austral

On embarque sur le lac afin de le voir de plus près. Nous partageons la barquette avec deux couples d' allemands très sympas, qui font à peu près le même itinéraire que nous.

210-austral

205-austral

207-austral

213-austral

De montagnes verdoyantes en pitons rocheux,

251-austral

273-austral

de rivières hésitant entre le céladon et le turquoise,

255-austral

259-austral

nous arrivons à Puerto Aysen.
Carmen nous accueille dans son hospedaje, et nous régale de sa cuisine familiale et copieuse.

291-austral

292-austral

Il ne se passe rien de spécial, on ne tombe pas en panne, on ne tombe pas du tout, d'ailleurs ! Je tempête toujours autant, toute seule dans mon casque, d'être bringuebalée sans ménagement...j'ai l'impression de voyager assise sur un marteau piqueur...mais c'est beau à regarder...fatiguant mais beau.

294-austral

326-austral

Heureusement, voici l'Homme de la situation...

353-austral

Qu'aucune piste n'effraie !

557-chilechico

Faut pas que je me plaigne, il aurait pu vouloir me faire voyager la-dessus !

355-austral

Le temps de lever la tête pour admirer le Cerro Castillo, qui a toujours un peu la tête dans les nuages,

361-austral

nous repartons dans un train d'enfer, dans ces paysages paradisiaques.

363-austral

Rivière lagon,

366-austral

Couleur d'opaline.

384-austral

La pluie s'invite,

386-austral

au moment où nous rencontrons Valentine et Gonzague, sympathiques jeunes mariés lillois, en voyage pour 6 mois.
J'ai peur, Valentine, que le poncho ne soit pas suffisant...

393-austral

Comme dit l'adage, après la pluie vient le beau temps !

371-austral

Et c'est heureux, car nous allons en faire presque le tour, de ce magnifique lac.
De "General Carrera" pour sa partie chilienne, il se change en lac "Buenos Aires" en Argentine.

395-austral

401-austral

C'est le deuxième plus grand lac d'Amérique du Sud, après le Titicaca, j'imagine.
Sa couleur et sa pureté sont fabuleux. Au total on va le longer pendant 250 kms, 95% de piste.

409-austral

414-austral

A Puerto Tranquillo, on embarque sur un lac démonté pour admirer la curiosité locale, la Capilla de Marmol,

444-austral

479-austral

{pgcooliris id=93|width=640|height=480|numrows=|otherflashvars=}

"Mais dites moi, dites moi, oh Grand Maître, comment s'appelle cette secte très très étrange ? "
"Mais enfin vous voyez bien que c'est la secte des Encapuchonnés de Marmol !
"Chut ils nous regardent du coin de l'oeil !"

531-austral

Jolie lumière sur le lac pour nos premiers tours de roues tôt le matin.

535-chilechico

536-chilechico

Le vent de patagonie que je redoute tellement ne s'est pas levé. On est plutôt chanceux jusqu'à présent.
Toute la journée, la piste longe ce lac extraordinaire.

572-chilechico

579-chilechico

587-chilechico

592-chilechico

Ce soir nous dormirons de nouveau en Argentine. En attendant on profite du paysage.

565-chilechico

595-chilechico

Rivière au fond des gorges,

563-chilechico

Joyeuse cascade d'eau cristalline,

632-chilechico

l'eau, la terre, mariage heureux;

651-chilechico

Bijoux unique dans son écrin de verdure.

654-chilechico

662-chilechico

676-chilechico

Parfois le terrain est un peu mou, car pour entretenir la piste, ils bennent des tonnes de terre mélangée de cailloux avant de l'étaler en couche épaisse, comme des grosse tartine de nutella...la dameuse passe après... ou pas !

669-chilechico

Ah ben là c'était vraiment très mou !

668-chilechico

Dernier paysages de la carretera autral, avant Chile Chico et la frontière argentine.
683-chilechico

686-chilechico

La Plaza de Viento...Il parait qu'il y a du vent en Patagonie !

706-chilechico

Un pur, un dur, fana du style militaire, un jeune allemand et sa copine parlant parfaitement français, voyagent avec une vieille BMW de 1982, avec selle en bois découpée "maison" pour "rouler dans la rivière", et tout le matos venant des surplus de l'armée.
Une matraque téléscopique pour assommer les chiens mordeurs, et une machette, sous la veste pour couper son saucisson, comme dit ce sympathique garçon, je ne peux rien casser que je ne puisse réparer.
"Bon faut aimer le style camouflage !"

720-chilechico

Au bout de la rue principale de Chile Chico,

714-chilechico

la frontière argentine.
Au total, on aura roulé 610 kms sur les 1240 de la Carretera Austral dont 220 asphaltés.
Pas si mal.

723-chilechico

Je me retourne pour un dernier regard sur ces montagnes.

722-chilechico

La partie la plus difficile du voyage nous attend.
Du village Perito Moreno à Tres Lagos, de la piste, de la piste, de la piste, pas de ville, pas d'essence, rien que des paysages.

On va en manger du cailloux.

go back to top button